Grand Café

« Il y a beaucoup de choses à dire sur le Grand Café - il va compter dans l'histoire d'Oslo », écrit Edvard Munch en 1928. Et il est aujourd'hui impossible de ne pas mentionner le Grand Hotel dans une biographie de Munch. Il en va de même pour Ibsen. 

Car l'histoire du Grand Hotel est indissociable de l'histoire de certains des plus grands artistes norvégiens, le Grand Café devenant le centre de leur vie intellectuelle. Et si Ibsen fait surtout connaître l'hôtel dans les années 1890, la bohème de Kristiania fait de la décennie précédente la plus bouillonnante de l'histoire de l'hôtel. Les années 1880 et 1890 voient défiler un tourbillon d'artistes et de Bohèmes.

Le Grand Café ouvre en 1874 dans l'appartement de Schweigaard, à deux mètres au-dessus du niveau du trottoir, l'entrée se trouvant côté rue Rosenkrantz. Il commence par porter le nom de « Dagligstuen » (Le séjour). Les murs sont couverts de miroirs, les meubles sont tapissés et les tables sont recouvertes de plateaux de marbre. Des clochettes permettent d'appeler le serveur Østbye, navigant constamment entre le comptoir et les différentes pièces du café, les yeux injectés de sang en raison de la fumée de tabac.

C'est là que se rassemble la bohème de Kristiania, avec ses rêves de révolution contre une société, une répartition des rôles entre les sexes et un modèle familial jugés archaïques. 

 

Best offer guaranteed

ROOM RESERVATION

+47 23 21 22 00 Manage your reservations
Have access code

Stay longer in Oslo - get more discount!

Read more

Grand since 1874 - Jubilee offer

Read more

Are you planning a city break to Oslo with the girls?

Read more