Des tableaux contre des bons de nourriture

Autour de Munch, la vie apporte son lot de situations dramatiques : « Je suis au Grand Hotel avec Hans Jæger qui entre en prison demain », écrit Munch à Arne Garborg en 1888.

Les garçons font crédit, mais il arrive que certains clients, arrivés le matin, ne puissent quitter l'établissement qu'en fin d'après-midi après avoir trouvé quelqu'un pour régler leur dette. Le garçon Ulleberg aime faire du troc avec Munch. Un tableau de Munch lui donne droit à 42 repas composés d'un chateaubriand avec une bière et un digestif, le tout pour 30 couronnes. Un autre garçon, Olsen, se voit proposer « L'Enfant malade » pour cent steaks à 50 øre pièce, mais il refuse. « La Madone » est achetée par un autre garçon, qui la revend avant que Munch ne devienne célèbre. Le bottier With devient lui l'heureux propriétaire de « Musique militaire dans la rue Karl Johan à Oslo » en échange d'une nouvelle paire de bottes.

Le café a également ses habitués constitués de personnalités et d'anonymes cherchant à profiter de la célébrité de ces dernières. D'autres apprécient simplement l'arrivée du printemps au Grand Hotel.

Best offer guaranteed

ROOM RESERVATION

+47 23 21 22 00 Manage your reservations
Have access code

Christmas at the Grand Hotel

Read more

Gift card - give your dearest the gift of a memorable experience!

Read more

Nobel Menu 2014

Read more